En plein cœur du quartier du Marais, à Paris, en 2014, « Höja » (prononcé ” Heya”) qui signifie « faire pousser » en suédois ou « la feuille » en espagnol ouvre ses portes.

Le crédo de cette cantine mi-scandinave mi-latino américaine : de vrai breakfast, les bons produits et surtout l’amour du goût. Ce modèle déjà développé en Australie – mais peu en Europe – est une fabuleuse opportunité pour Ana et Zully qui ont toujours consommé ce type d’alimentation depuis leur plus tendre enfance. En effet, dans la culture péruvienne, le granola, le quinoa, ou encore les shots de maca, sont aussi répandus que de boire un verre de jus d’orange en France. Inévitablement, l’idée de proposer une grande tablé ouverte au public, les inspire. Il faut dire qu’elles avouent que, de par leur culture, lorsqu’elles invitent chez elles « les dîners pour 6 se transforment souvent en dîners pour 20 ».

Bien évidemment elles sont entourées de chefs, car c’est un véritable métier. Si Ana garde toujours sa casquette d’architecte tout en gérant la partie administrative et les équipes, Zully, elle, jongle habilement entre chantiers et cuisine. Une incroyable expérience qui lui permet de se tester aussi, derrière les plaques de cuisson, pendant un an. « En tant qu’architecte, on préconise un agencement de la cuisine. Dans cette expérience on a pu tester notre propre modèle ».

 

Plus que beau, les restaurants ont aussi l’obligation d’être fonctionnels. Elles invitent alors les restaurateurs à passer derrière les fourneaux pour tester le modèle. En somme, une incroyable carte de visite, version showroom contemporain !

En plus d’affiner leur technique sur les aménagements professionnels, elles récoltent aussi les précieux commentaires des clients pour affiner la décoration de la salle. Un pari assez fou, qui a payé, puisqu’aujourd’hui elles sont tout à fait à l’aise, et reconnues, dans la réhabilitation, de A à Z, d’établissements gastronomiques.

 

Texte de Make it now : https://makeitnow.fr/2016/11/25/jai-rencontre-nuts-architects/